#HRULLN : 10 choses que j’ai retenues de cette journée rafraîchissante

Le 1er juin dernier avait lieu l’unconference #HRULLN. Une belle occasion pour papoter RH, apprendre et se divertir. Merci Elium !

 

Voici quelques idées que j’ai aimées :
1. Jouer à « maison, habitant, cyclone » comme Ice breaker.
2. Autre idée d’ice breaker : demander aux participants de piocher le leader de leur choix et d’expliquer aux autres pourquoi ils ont choisi ce personnage.


3. Chaque employé doit trouver que qu’il aime faire, ce qu’il sait bien faire et ce qui est utile à l’entreprise. On parle de la théorie « des 3 patates », en référence aux trois cercles qui se superposent.


4. Rendre un travailleur heureux c’est s’intéresser sincèrement à ce qu’il fait, à ce qu’il vit, aux petits cailloux dans ses chaussures.
5. A propos des réactions face à l’adversité : le chanteur Prince avait prévu un concert extérieur et il se mit à pleuvoir. Il demanda aux organisateurs « pouvez-vous svp faire en sorte qu’il pleuve encore plus ? ».
6. Une entreprise utilise sa newsletter pour féliciter les collaborateurs qui ont fait des erreurs (pas des fautes) : ainsi, les autres apprennent et ne risquent pas de recommencer.
7. Les 4 cycles  de ParticipAgile pour faire évoluer une organisation : la participation, l’itération, l’innovation et la libération. Pour chacun de ces axes nous nous sommes demandé : pourquoi, comment et avec qui… constatant que les réponses pouvaient parfois être divergentes. En suivant ces cycles dans l’ordre et selon le principe de couche mince, on augmente ses chances de réussir à implémenter durablement un changement.


8. Incredible company aide les entreprises à lancer leur potager. Briq permet de remercier ses collègues de manière ludique.
9. Le concept de digital augmented worker.

10. J’ai également animé une discussion autour de la com interne dont voici les slides :

Sorry les GIF ne passent pas sur slideshare alors le tout est statique. :)

Les plus gros challenges des participants étaient :
– Réussir à toucher tout le monde.
– Faire en sorte que l’on retrouve facilement l’information.
– Passer du broadcasting au narrowcasting.
– Définir une stratégie de push et pull.
– Rendre le public cible actif.
– Atteindre les gens qui n’ont pas d’ordinateur.
– Lutter contre l’information overload et hiérarchiser l’information.
– Définir ce qui doit être communiqué, quand, à qui et via quel canal.
– Ecrire pour être lu.
– Mettre des priorités.
– Trouver l’équilibre entre les communications utiles sur le court terme et le long terme.
– Avoir un fond et une valeur ajoutée suffisants.
– Comment implémenter une stratégie de communication interne quand on part de zéro.
– Montrer que la com interne est un outil stratégique.
– Mesurer l’impact des communications.
– Inviter au feedbck.
– Eviter les interprétations.

Alexandra Giroux - HRULLN

Les participants ont également partagé de bonnes idées de communication interne :
– Une rubrique « qui a dit » / ‘ils l’ont dit » / « il a fait telle connerie ».
– Proposer de courts messages « did you know that ? ».
– Utiliser le suspense, le clickbait.
– Faire de beaux messages, soigner les visuels.
– Ne pas mentir : « information is like fish, it smells quickly ».

 

Merci à tous ceux qui ont participé à cette discussion !