Quelles entreprises sont les employeurs les plus attractifs ?

Réponse grâce à l’étude qu’a menée Randstad l’année dernière :

 

Cette année, c’est une nouvelle entreprise qui conquiert le titre d’employeur le plus attractif au sens absolu : Colruyt. Grâce à sa notoriété plus élevée et à son attractivité supérieure, Colruyt brise son record personnel avec un score de 41,25%, battant ainsi de peu Coca-Cola (40,5%). Pairi Daiza termine troisième. Ce faisant, le parc animalier inscrit également une page dans l’histoire, puisque c’est la première fois qu’une entreprise occupe une place dans le top 3 à la fois pour l’attractivité relative et pour l’attractivité absolue. Coca-Cola est la seule autre entreprise à figurer dans le top 10 des deux classements cette année. Colruyt a manqué de justesse le top 10 des entreprises affichant la plus
grande attractivité relative.

Que retenir de cette étude ?

  • Pourquoi choisit-on un employeur plutôt qu’un autre ? Traditionnellement, les motifs varient peu d’une année à l’autre. Le salaire reste la motivation principale et renforce même sa position, conséquence de la meilleure conjoncture. La sécurité d’emploi demeure en troisième position mais perd du terrain, un résultat qui corrobore également l’amélioration de la situation économique. L’ambiance de travail reste le deuxième fondement le plus important. Cette année encore, le critère « nouvelles technologies » ne gagne pas en importance.
  • Le secteur pharma s’illustre à nouveau comme étant le secteur le plus attractif, mais jamais la différence avec le numéro deux (médias) n’a été aussi ténue : à peine un demi-pour cent. Seules deux entreprises pharmaceutiques figurent cette année parmi les 20 employeurs les plus attractifs. L’année dernière, elles étaient encore au nombre de cinq. Les banques-assurance continuent à stagner en huitième place.
  • D’une manière générale, on ne peut pas clairement affirmer que les start-ups gagneraient très rapidement en attractivité. Sur l’ensemble de la population, seuls 4% désignent les start-ups comme leur employeur favori. Cette proportion passe à 8% chez les jeunes.

 

Envie d’en savoir plus ?

Télécharger l’étude en cliquant ici.