Du verbal au visuel : sketchnote et bullet journal

Il y a quelques jours, j’ai rencontré Nathalie lors d’un événement. J’ai vite été interpellée par la manière dont elle prenait des notes. Son cahier était rempli de cadres reliés par des flèches, le tout illustré par de jolis petits dessins me rappelant le visual harvesting que l’on voit parfois lors de certaines conférences :

2016-12-05-17_35_06-groupe-belge-de-lintranet-20161201-pdf-adobe-reader

Rendre les informations visuelles invite à la lecture et permet de faciliter la mémorisation.

Curieuse, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander comment elle en était venue à prendre des notes de cette manière. Elle a alors partagé deux de ses techniques :

  • sketchnote
  • bullet journal

 

Sketchnote

Le principe du sketchnote est simple : au lieu de prendre note sous forme uniquement écrite, on va structurer et hiérarchiser les éléments avec des cadres, de la couleur, des dessins, etc. Il n’est pas nécessaire de savoir dessiner pour y arriver. Une recherche rapide sur Youtube et Pinterest donne déjà beaucoup d’idées pour débuter.

5a3f7813f46050d9ed391d7206929f7d
5b01d1e3acfc9026dda2027e9621fd59
5d4e06de26b47747e89ae0ee041433d6
818ad1fee230f61e14d37ad691fdfa0c

Voici également mon premier essai que j’utiliserai dans un Powerpoint lors d’une prochaine présentation :

sketchnote-exemple

 

Bullet Journal

Nathalie utilise aussi les carnets pour gérer son emploi du temps, sa liste de to do’s, etc. Elle utilise le système du « bullet journal ». Cela lui permet de s’organiser de manière structurée et visuelle.

Voici quelques exemples :

fc1227e4ad1888dde4c4f80e0c3707d7

 

9413dea058140fe09f67d5ba3caad3bf

bullet-journal-38

A chacun de choisir son type d’organisation et ses préférences en terme de design. Si vous avez envie d’ajouter des dessins trop kawai, je vous conseille ces deux livres :

 

619kdt2onjl-_sx359_bo1204203200_

dessin-japonais

Merci pour cette source d’inspiration Nathalie !