« Animer une séance de créativité » de Médéric Gillet et Thibault de Maillard

Si vous organisez de temps à autres des sessions de brainstorming, la lecture de « Animer une séance de créativité » de Médéric Gillet et Thibault de Maillard peut vous intéresser. Dans cet ouvrage, on apprend quelques trucs et astuces pour rendre ces échanges plus efficaces.

Différentes techniques sont décrites :

  • la chauffe
  • le mind mapping
  • le brainstorming direct
  • le brainstorming indirect
  • la méthode analogie
  • la méthode inverse
  • la matrice tableau
  • la matrice croisée
  • la mise en situation
  • le scénario 

Les auteurs donnent également quelques conseils pour réussir une session de créativité :

  • La clé d’une séance de créativité réussie réside dans la capacité à s’écarter du sujet pour finalement mieux revenir vers des solutions novatrices.

2016-12-11-19_27_50-6a00d8341d4dc653ef0133f43f55ad970b-500wi-412x315

  • Il est conseillé de commencer une session de créativité par un exercice simple de « chauffe » afin que les participants entrent dans l’état d’esprit nécessaire à générer de nouvelles idées. La chauffe permet de faire le vide et de bouleverser les habitudes. Il est cependant rare que des idées intéressantes émergent dès la phase de chauffe.
  • Pour bouleverser les habitudes de brainstorming, on peut utiliser plutôt que la méthode analogie, la méthode inverse. Par exemple, si les participants cherchent des idées pour économiser de l’énergie dans un habitat, la question posée pourra être « comment gaspiller le plus d’énergie possible dans une maison ? ». Une fois l’exercice terminé, les participants seront invités à inverser leurs idées.
  • La méthode matrice tableau va permettre d’associer des idées pour en générer de nouvelles. L’idéal est de déjà réaliser deux listes d’idées pour ensuite les croiser. Par exemple le sujet de la séance pourrait être « créer des activités ludo-éducatives pour des enfants de 10-12 ans ». Les participants seraient alors invités à brainstormer sur :
    • les différents jeux existants (jeux de société, 1 2 3 soleil, balle au prisonniers, chat perché,…)
    • les parties importantes du programme (tables de multiplication, départements français,…)

dsc_2219

Les participants seraient ensuite invités à croiser les idées pour en trouver de nouvelles. Par exemple : « Anglais : vocabulaire corporel » + « balle au prisonnier » = « Tu ne vas en prison que si j’arrive à dire en anglais la zone que j’ai touchée ».

  • A la fin du brainstorming, il est important de pouvoir sélectionner les idées qui ont du potentiel. Pour évaluer celles qui méritent d’être mises en place, on peut utiliser ces trois critères :
    • Efficacité : est-ce que l’idée répond au cahier des charges initial ? Est-ce qu’elle permet de résoudre le problème posé ?
    • Originalité : est-ce que l’idée est originale ? Existe-t-il une concurrence de ce produit / service ?
    • Faisabilité : l’idée est-elle faisable ? Au niveau technologique ? Au niveau organisationnel ?

Animer une séance de créativité – 2e éd. Broché – 3 février 2016