Télétravail : 9 employés sur 10 sont plus productifs et efficaces à la maison qu’au bureau

L’employé travaillant à domicile est un collaborateur zélé : c’est ce que démontre une enquête réalisée par le prestataire de services HR Securex chez 922 personnes. 86 % des employés travaillant occasionnellement à domicile prestent au moins autant d’heures au travail que lors d’une journée habituelle passée au bureau. 92 % accomplissent autant, voire davantage de missions. Le télétravail peut en outre contribuer à diminuer le nombre d’arrêts pour cause de maladie : même s’ils sont malades, 62 % des employés continuent en effet d’assumer leurs tâches professionnelles à domicile.

Plus d’1 employé sur 2 peut travailler de chez lui et le fait (parfois)

57 % des employés belges ont la possibilité de travailler à domicile. 46 % d’entre eux y font appel régulièrement, 43 % occasionnellement et 11 % jamais.

Hermina Van Coillie, HR Research Expert : « Idéalement, les entreprises devraient encore plus promouvoir le télétravail parce que les employés travaillent alors de façon plus productive et efficiente. Il existe bien quelques conditions. Le contenu du travail doit permettre le travail à domicile et l’employé lui-même doit aimer travailler de chez lui et pouvoir le faire dans de bonnes conditions de travail (bureau séparé, Internet rapide, etc.). Une culture de confiance et de responsabilité est également cruciale. En tant qu’employeur, vous ne pouvez pas autoriser tout le monde à travailler de la maison. Enfin, le travail à domicile ne peut pas être une excuse pour ne pas se déplacer au bureau. Une réunion reste toujours prioritaire ».

Le travail à domicile, efficace et productif

La plupart des employés travaillant occasionnellement à la maison sont plus productifs qu’au bureau : ils déclarent prester autant ou davantage que lors d’une journée comparable au bureau. 86 % consacrent au moins autant d’heures au travail et 92 % accomplissent autant de tâches, sinon plus. Seule une minorité semble moins performante à domicile (14 % prestent moins d’heures et 8 % effectuent moins de travail).

Les heures prestées à domicile le sont en outre de façon plus efficace. Car parmi les employés prestant aussi longtemps à domicile qu’en entreprise, 36 % affirment avancer davantage dans leur travail qu’au bureau (contre 3 % se déclarant moins productifs). De la minorité de répondants travaillant moins longtemps à domicile qu’en entreprise, 39 % pensent abattre autant de boulot en moins de temps, et 15 % davantage de travail chez eux qu’au bureau. Pour la majorité des personnes sondées, le travail à domicile semble plus efficace qu’au bureau.

Hermina Van Coillie : « Les études révèlent que les travailleurs ont tendance à être dérangés au bureau pendant leur travail. Par exemple, par des nuisances sonores (collègues qui téléphonent, conversations, bruits des machines), par les questions des collègues, leurs propres e-mails, leur téléphone, les bips d’un sms entrant, les médias sociaux, … Ces brouilleurs réduisent la productivité de façon spectaculaire (moins d’efficacité, plus de stress et plus d’erreurs). Celui qui travaille de chez lui peut se protéger de ces nuisances et peut ainsi travailler de manière beaucoup plus productive ».

Le télétravail est plus productif lorsqu’il est régulier

Le télétravail routinier est encore plus productif. La plupart des employés qui le pratiquent régulièrement (62 %) prétendent effectuer davantage de boulot qu’au bureau. Ceux qui n’y ont recours qu’occasionnellement ne sont que 44 % dans ce cas. Si vous le faites souvent et de façon régulière, vous augmenterez votre productivité. Les travailleurs qui travaillent sporadiquement de la maison peuvent aussi être moins productifs parce qu’ils le font justement ce jour-là pour réceptionner un colis ou s’occuper d’un enfant malade.

Le télétravail contribue à diminuer l’absentéisme

La diminution du nombre d’absences pour cause de maladie ces dernières années semble s’expliquer partiellement par les possibilités qu’offre le télétravail. Le télétravail facilite probablement la poursuite des activités professionnelles lorsque la maladie est bénigne, comme un refroidissement ou de légères douleurs physiques. Une majorité des employés malades (62 %) utilise les possibilités que lui procure son employeur pour continuer à travailler depuis son domicile. Cela dit, si le télétravail n’est pas possible, un travailleur motivé aura quand même tendance à se rendre en entreprise malgré ses légers problèmes de santé.

Hermina Van Coillie : « Notez que ce sont souvent les travailleurs engagés qui sont autorisés à travailler de chez eux. Ils sont plus productifs, plus efficaces et tombent moins souvent malades. Et l’effet du télétravail est un facteur renforçant encore la motivation : les travailleurs engagés sont parfois beaucoup plus efficaces à la maison ».

Professeur Frederik Anseel, titulaire de la Chaire Securex à l’Université de Gand partage cette analyse : « Ces constatations confirment ce que la littérature scientifique suggère depuis un certain nombre d’années. Lorsque les employés ont la possibilité de travailler à domicile sur une base régulière, cela augmente non seulement leur bien-être, mais les aide également à être plus productifs. Le homeworking donne aux gens la possibilité de combiner de façon flexible travail et vie personnelle. De telles formes de personnalisation sont la clé pour développer à l’avenir un équilibre sain entre un travail productif et une vie saine ».

Échantillon

Cette analyse a été réalisée en mars 2015 auprès d’un échantillon représentatif (au niveau du sexe et de l’âge, dans 8 catégories) de 496 employés, obtenu après rééchantillonnage sur les 922 participants initiaux.

À propos du communiqué de presse de Securex

Contact :

Securex
Karolien De Prez – Press Relations
T +32 2 729 92 78 – M +32 474 82 70 20 – E-mail : karolien.de.prez@securex.be

Interel
Kristina Eyskens – Senior Consultant
T +32 2 213 13 38 – E-mail : Kristina.eyskens@interelgroup.com